Favoriser l’entraînement intermittent pour brûler plus de calories

L’entraînement intermittent c’est une alternance de court intervalle de repos (30 secondes) et d’effort intensif. On devrait favoriser l’entraînement intermittent pour les 3 avantages suivants :

  • Permets un renouvellement de l’énergie en vue de l’effort suivant à fournir;
  • Permets de consacrer plus de temps à une intensité élevée, car la fatigue est retardée;
  • Permets de brûler davantage de calories pour le même temps passé à faire de l’exercice (voir tableau ci-dessous pour des exemples).

Pensez donc à faire de courte pause ou forcez-vous à en faire, ce n’est pas néfaste, bien au contraire. Pour vous convaincre du dernier point (que l’on brûle plus de calories à haut régime qu’à bas régime, consulter le tableau ci-dessous ou le site suivant ):

Tableau de comparaison d’exercice fait à basse intensité et haute intensité (Nombre de calories brûlées par heure)

Exercice Intensité faible Intensité élevée
Course 470 (8 km/h) 650 (11 km/h)
Vélo 230 (13 km/h) 470 (22 km/h)
Golf 200 200
Marche 150 (3 km/h) 230 (6 km/h)
Natation 350 (plaisir) 590 (brasse)
Publié dans Perdre du poids | Marqué avec exercice, faire de l'exercice, perdre du poids, s'entraîner, s'organiser | Laisser un commentaire

Bouger avec intensité pour augmenter sa capacité cardiovasculaire et musculaire

Pour améliorer sa capacité cardiorespiratoire (endurance) et musculaire (résistance), on doit s’entraîner à au moins 50% de son plein potentiel (voir les applications disponibles pour calculer le VO2max). La durée de l’exercice devrait être de 20 minutes pour le cardiovasculaire et de 40 minutes pour le musculaire.

Pour avoir une idée si l’intensité de vous mettez est suffisante (atteinte de 50% du plein potentiel), vous devriez pouvoir parler sans haleter lors de l’exercice cardiovasculaire et vous devriez pouvoir soulever un poids 8 à 12 fois et de répéter les séries deux à trois fois pour lors de l’exercice musculaire.

Vous ne bougez pas à 50% de votre plein potentiel lorsque vous marchez, faites du ménage, faites les courses, balayez, ramassez les feuilles, jardinez. Ce sont des activités physiques, qui vous font bouger, mais n’aideront pas à augmenter votre capacité cardiovasculaire et musculaire.

Comment augmenter sa capacité cardiovasculaire et musculaire

L’exercice cardiovasculaire (en endurance) fait travailler le cœur et les poumons (système cardiovasculaire). Il augmente le rythme cardiaque et renforcie le cœur. Ce type d’exercice permet d’améliorer l’endurance afin de pouvoir pratiquer un sport plus longtemps en se fatiguant moins rapidement.

Types d’exercices cardiovasculaires :

Marche rapide, le jogging, l’aérobie, la natation, le vélo, la danse

Les exercices musculaires (en résistance) renforcent les muscles, qui se contractent en réponse à la force exercée. Ils permettent d’accroître la masse musculaire, ce qui donne des muscles plus gros et plus forts.

Types d’exercices musculaires :

La marche rapide, les poids et haltères, les flexions de jambes, les pompes, les tractions à la barre fixe, les flexions des biceps.

Conseil à retenir : Vaut mieux partir avec de petit objectif et augmenter graduellement la fréquence et l’intensité. Ne partez pas en lion (ne commencez pas non plus avec un marathon!).

Dernier article dans cette série de 7 articles sur les bénéfices de la musculation: Favoriser l’entraînement intermittent pour brûler plus de calories

Publié dans Perdre du poids | Marqué avec exercice, faire de l'exercice, perdre du poids, s'entraîner, s'organiser | Un commentaire

Comment éviter les courbatures dues à l’entraînement

Les courbatures ce sont ces douleurs que l’on ressent, généralement de 24 à 48 heures après un exercice. Mal des débutants, les courbatures ne surviennent pas après chaque exercice. Elles surviennent pour de nouveaux exercices ou lors d’un exercice que vous ne faites pas souvent (par exemple, chaque fois que vous faites votre première marche du printemps, votre promenade en montagne à l’automne, lorsque vous reprenez un exercice que vous n’avez pas fait depuis longtemps, etc..).

Bien que les courbatures indiquent que vous venez de faire un exercice, il ne faut pas s’en réjouir. Ces douleurs ne sont pas nécessaires et vous devriez tenter de les éviter pour les raisons suivantes :

  • Votre corps prend plus de temps à récupérer;
  • Votre corps prend plus de temps à s’améliorer;
  • Vous augmentez vos risques de blessures.

Comment éviter les courbatures?

  • Commencez par un entraînement progressif (non abusif) et graduel (non agressif);
  • Ne démarrez pas trop rapidement l’effort;
  • Assurez-vous de faire un échauffement suffisant (même si vous considérez cela comme une perte de temps!);
  • Alimentez-vous correctement avant l’effort;
  • Buvez suffisamment;
  • Étirez-vous après l’effort;
  • Prenez un bain.

Le meilleur conseil est de ne pas dépasser ses propres limites. Mais si le mal est fait, réduisez le volume d’exercice et également l’intensité de l’entraînement. Si vous voulez poursuivre vos entraînements, vous pouvez en profiter pour faire un exercice complémentaire (voir l’article précédent – varier les exercices physiques pour une condition physique optimale)

Le prochain article, dans cette série de 7 articles sur les bénéfices de la musculation, sera: Bouger avec intensité pour augmenter sa capacité cardiovasculaire et musculaire

Publié dans Organisation personnelle, Perdre du poids | Marqué avec exercice, faire de l'exercice, perdre du poids, s'entraîner, s'organiser | Un commentaire

Varier les activités physiques pour une condition physique optimale

Selon l’auteur du blogue « coach sportif », « Notre mode de vie sédentarisé tend à ankyloser notre corps (et aussi notre esprit). Or, notre corps a un besoin inné de marcher, de courir, de sauter, de porter, de pousser, de lancer… bref de bouger ! Bouger permet de rester en bonne forme ! Bouger permet de rester vivant ! »

Il est bien de faire de l’exercice, mais ce que j’en comprends c’est qu’il est encore plus important de varier les activités physiques pour avoir une condition physique optimale.

Les différents paramètres tels que la flexibilité, la force musculaire et le cardiovasculaire doivent tous être travaillés. Il est préférable de le faire durant la même séance d’entraînement. Il faut retenir qu’il est important de varier les exercices afin de faire travailler tous les muscles.

Il est facile de trouver des exercices pour travailler la force cardiovasculaire, mais c’est moins facile pour travailler la flexibilité et la force musculaire. Voici une vidéo que j’ai trouvée pour vous sur le site « coach sportif » qui donne beaucoup d’idées et de méthode pour pouvoir varier les exercices et surtout pouvoir les faire à la maison si vous manquez de temps ou ne pouvez vous rendre dans un centre de conditionnement physique.

Prochain article: Comment éviter les courbatures dues à l’entraînement

Publié dans Organisation personnelle, Perdre du poids | Marqué avec faire de l'exercice, perdre du poids, s'entraîner, s'organiser | 2 commentaires

Fonction de la sueur: thermorégulation ou détoxication

Faut-il suer pour perdre du poids? Et la sueur est-elle un indicateur important pour désigner que l’on perd du poids? Est-ce que « suer un grand coup » en faisant de l’exercice permet d’éliminer les toxines du corps?

Tout d’abord qu’est-ce que la sueur? La sueur est un liquide biologique sécrété par les glandes sudoripares lors du phénomène de transpiration. La sueur joue un rôle important pour le contrôle de la température du corps pour éviter que la température interne dépasse trop les 37 °C. La sueur contient principalement de l’eau et des minéraux.

La sueur sécrète donc des sels minéraux et pas des toxines. Le rôle de la sueur est la thermorégulation, alors que c’est le foie et les reins qui sont les plus grands filtres de l’organisme pour éliminer les toxines.

Donc si vous suer en faisant de l’exercice, cela peut-être du au fait que votre température interne du corps augmente, car vous faites un effort. C’est cet effort qui vous fait brûler des calories. La sueur peut-être un indicateur que vous brûlez des calories, mais pas forcément si la température de la pièce est élevée, si vous êtes stressé ou trop chaudement habillé.

En conclusion il est bon de suer pour la thermorégulation du corps, mais ce n’est pas un bon indicateur pour monitorer votre perte de poids.

Le prochain article traitera de « Varier les activités physiques pour une condition physique optimale »

Publié dans Perdre du poids | Marqué avec calories, faire de l'exercice, perdre du poids | 2 commentaires

Que doit-on manger pour perdre du poids?

Si le secret de ce qu’il faut manger pour perdre du poids était connu, il n’y aurait pas de régime et nous n’en parlerions pas. L’obésité, les surplus de poids chez l’adulte et l’enfant, la sédentarité sont toutefois les sujets de l’heure. Le taux d’obésité ne cesse d’augmenter depuis plusieurs années. Et bien que ce qui motive les gens à perdre du poids soit dans bien des cas une question d’esthétique, les médecins eux s’inquiètent sur les conséquences sur la santé et les coûts pour la société.

Comment s’y retrouver lorsque l’on veut perdre du poids? Que mangent les gens qui n’ont pas de surplus de poids? Il faut peut-être se poser la question différemment. Et si ce n’était pas ce qu’il mange, mais plutôt ce qu’il ne mange pas?

Comme déjà traité dans un article précédent, je favorise l’utilisation de la loi de Pareto pour identifier le 20% de ce que vous mangez qui contient le plus de calories donc qui a le plus d’influence sur votre prise de poids (80%). Si vous réussissez à identifier ce 20%, et que vous le diminuez dans votre consommation hebdomadaire ou journalière vous devriez voir une différence sur la balance.

Pourquoi utiliser la loi de Pareto pour perdre du poids?

Est-ce qu’il serait plus motivant d’éviter de manger ces 20% d’aliments très caloriques au lieu de surveiller de manière générale ce vous mangez et ne plus vous y retrouver dans vos choix? Serait-il plus intéressant de surveiller que quelques aliments à la fois? Ceci vous permettrait de diminuer l’angoisse lorsque vous devez faire vos choix au restaurant et d’éviter de manger des aliments qui ne vous plaisent pas. De plus, cela vous éviterait d’avoir le désir de vous satisfaire plus tard dans la journée pour vous récompenser d’avoir été « sage » dans vos choix sur l’heure du lunch.

Est-ce que le fait de se concentrer sur ce 20% donnerait plus de chance aux gens qui tentent de perdre du poids? Serait-il plus encourageant d’avoir le sentiment de faire une différence en modifiant qu’une partie de son alimentation? Serait-il plus intéressant de ne pas avoir à penser à quoi manger, comme on ne doit pas penser à respirer pour rester en vie?

En sachant que l’abandon du régime est souvent lié à un sentiment d’échec par rapport aux efforts faits pour perdre du poids, ne seriez-vous pas tenté de tester la loi de Pareto?

À lire dans le prochain article: Fonction de la sueur: thermorégulation ou détoxication

Publié dans Loi de Pareto, Perdre du poids | Marqué avec calories, faire de l'exercice, loi de Pareto, perdre du poids, s'entraîner, s'organiser | Un commentaire

Entraînement : quels sont les bénéfices de la musculation

Entraînement, musculationSeptembre et janvier sont deux mois significatifs pour les centres d’entraînements. Le mois de septembre est lié à la rentrée scolaire, tandis que l’on associe le mois de janvier aux résolutions de l’année. Contrairement à l’école où l’on se retrouve avec un professeur qui nous enseigne et nous guide dans nos devoirs et évalue nos connaissances à l’aide d’examen, les nouveaux abonnés dans les centres d’entraînement se retrouvent bien seuls face aux réels bienfaits des exercices. Voici donc une série de 7 conseils pouvant vous aider à mieux vous y retrouver dans les bienfaits des exercices, qu’ils soient faits en centre d’entraînement ou à la maison.

7 conseils pour comprendre les bienfaits de l’exercice physique

  1. Quels sont les bénéfices de la musculation
  2. Que doit-on manger pour perdre du poids
  3. Fonction de la sueur : thermorégulation ou détoxication
  4. Varier les activités physiques pour une condition physique optimale
  5. Comment éviter les courbatures dues à l’entraînement
  6. Bouger avec intensité pour augmenter sa capacité cardiovasculaire et musculaire
  7. Favoriser l’entraînement intermittent pour brûler plus de calories

D’abord il faut savoir que pour un kilogramme de muscles gagné à l’entraînement, on brûle à peine 15 calories de plus par jour. Ce n’est donc pas sur la musculation qu’il faut compter pour brûler plus de calories. Donc la musculation doit être vue comme ayant des bienfaits pour renforcir les muscles et non pas pour perdre du poids plus rapidement.

Un autre aspect important à savoir est qu’il n’est pas possible d’utiliser la musculation pour perdre du poids à un endroit précis. N’espérez pas faire des redressements assis pour perdre du poids autour du ventre. Pour que vous puissiez maigrir localement, il faudrait que les muscles utilisent comme carburant le gras avoisinant la zone que vous aimeriez voir fondre. Hélas, il n’y a pas d’échanges directs. Pour perdre du poids, il faut que l’apport calorique soit négatif, c’est-à-dire que l’on dépense plus d’énergie que l’on consomme de calories.

À quoi bon faire de la musculation dans ce cas? Pour renforcir la masse musculaire et permettre de:

  • Diminuer le stress : car l’activité physique favorise la libération d’endorphine, qui est un « tranquillisant naturel ».
  • Tonifier le corps et activer la circulation sanguine : car l’exercice permet une meilleure oxygénation et les toxines sont mieux drainées.
  • Diminuer les douleurs au dos : le renforcement des muscles du dos améliore le maintien de la colonne vertébrale
  • Prévenir l’ostéoporose : car il y a traction sur les os lorsque les muscles se contractent.

Donc lorsque vous faites de l’exercice il est important d’intégrer un peu de musculation afin d’obtenir les résultats que l’on vient de nommer.

Prochain article: que doit-on manger pour perdre du poids

Publié dans Perdre du poids | Marqué avec calories, faire de l'exercice, organisation personnelle, perdre du poids, s'entraîner, s'organiser | Laisser un commentaire

Comment gérer nos erreurs de manière positive et continuer à aller de l’avant

ReflexionTout le monde fait des erreurs. Et plus vous êtes occupé, plus vous aller en faire. C’est incontournable. La question qui demeure est : savez-vous rester positif et aller de l’avant devant les inévitables haut et bas de la vie? Voici donc le sujet de cet article. Il s’agit d’un résumé de l’article de Brian Tracy, dont vous pouvez lire la version originale sur son blog.

Comment rester positif et aller de l’avant? Selon Brian Tracy, ceci est possible en réalisant un exercice de révélation de soi. Vous devez être en mesure de discuter de vos erreurs et des choses troublantes qui ont pu se produire dans votre passé avec au moins une personne. Vous devez vous débarrasser de ces pensées et des sentiments qui surgissent quand vous faites des erreurs en les révélant à quelqu’un qui ne vous fera pas sentir coupable ou honteux de ce qui s’est passé.

Voici les 4 règles à suivre pour réussir selon Brian Tracy :

Règle 1: Restez positif

Il y a deux façons de voir le monde: la manière bienveillante ou la manière malveillante. Les personnes ayant une vision négative malveillante ou qui prenne une attitude de victime, vois la vie comme une succession ininterrompue de problèmes et un processus d’injustice et d’oppression. Quand les choses vont mal, ils haussent les épaules et acceptent passivement que ce soit la façon dont la vie est faite, et il n’y a rien qu’ils puissent faire pour le rendre meilleur.

D’autre part, les personnes qui pratiquent la pensée positive voient le monde autour d’eux rempli d’opportunités et de possibilités. Ils croient que tout ce qui se passe vise à rendre la vie fructueuse et heureuse. Ils abordent leur vie, leur travail, et leurs relations avec optimisme, joie, et une attitude générale de pensée positive. Ils sont rarement déçus.

Règle 2: Exercez votre esprit avec la pensée positive

Lorsque vous développez la pensée positive et l’habileté d’apprendre de vos erreurs, vous devenez une personne capable d’accueillir les obstacles et les échecs comme des occasions / opportunités de faire mieux. Vous regardez les problèmes comme les barreaux d’une échelle qui vous amènera vers la réussite.

Règle 3: Admettez vos torts et aller de l’avant

Ce n’est que lorsque les gens refusent d’admettre qu’ils ont fait un mauvais choix qu’ils prolongent les conséquences de ce mauvais choix et que ces mauvais choix deviennent extrêmement coûteux et nuisibles.

Règle 4: Apprenez de vos erreurs

Apprendre de ses erreurs est une compétence essentielle qui vous permet d’aller de l’avant, de rester positif, et de développer l’art d’être un maître du changement plutôt que d’être une victime du changement. La personne qui se rend compte qu’il a fait une erreur et change de direction rapidement sera celle qui ressortira gagnante.

Publié dans Gestion de projet | Marqué avec gestion de projet, organisation personnelle | Laisser un commentaire

Développer l’art de passer à l’action

conditions gagnantes_5SEntre la liste de souhaits qui s’allonge, la liste d’entretien de la maison qui s’étire, l’organisation des projets familiaux qui est nécessaire à l’équilibre familial, il peut vite devenir essoufflant et paralysant seulement de faire ce constat. Pourtant les spécialistes en gestion de projet et en organisation s’entendent sur un point, tenir une liste des projets à réaliser libère l’esprit, diminue le stress et permet de passer à l’action plus rapidement.

Mais il ne suffit pas de planifier et de prioriser pour qu’un projet se réalise. Il faut arriver à passer à l’action.

Cet article participe au festival organisé par Mathieu du blog Penser et Agir et dont le sujet est : Penser et Agir, à quel moment devez-vous passer à l’action ?

Voici 3 conditions pour développer l’art de passer à l’action

  1. Se placer sur la ligne de départ
  2. S’engager dans l’action
  3. Se percevoir comme un gagnant

Se placer sur la ligne de départ

Avoir un plan de travail clair est toujours une bonne base. Si vous ne savez pas où vous allez, personne ne vous y amènera. Les choses se produisent rarement de leur propre chef. Un plan de travail permet donc de bien découper ce qu’il y a à faire, assigner les tâches et faire un suivi. Avec un plan de travail en main vous visualiserez le projet, vous aurez moins de risques d’oublier une étape importante, mais surtout vous saurez toujours quelle est la prochaine étape à franchir.

Pour un projet simple, on peut toujours utiliser une feuille de papier. On dresse la liste des activités, dans l’ordre le plus logique, et on assigne un responsable et une durée. Lorsque l’activité est réalisée, il est important de la rayer afin de s’encourager et également pour ne voir que ce qu’il reste à faire.

Pour les projets comportant plusieurs activités et plusieurs ressources, le diagramme de Gantt est l’outil idéal. Même si le diagramme de Gantt est surtout utilisé dans le milieu professionnel en gestion de projet, cet outil peut être très utile pour des projets personnels (par exemple pour perdre du poids, aménager un bureau, faire le ménage du garage, réaménager la cour extérieure, etc.)

Si vous êtes bloqué à cette étape, car vous avez de la difficulté à définir ce qu’est un projet, lisez l’article « Comment faire une todo liste efficace ». Vous trouverez également d’excellents conseils dans le livre de David Allen « S’organiser pour réussir » où il y a un chapitre complet à ce sujet.

S’engager dans l’action

Vous avez votre plan d’action, vous visualisez votre projet, vous connaissez les prochaines actions à réaliser, vous êtes sur la ligne de départ, mais il vous est impossible de partir au coup de canon. Que se passe-t-il? Pourquoi certains projets démarrent vite et sans difficulté et d’autres arrivent à peine à voir le jour?

Deux raisons peuvent expliquer cette situation. Il y a d’abord le manque d’engagement et l’absence de conditions gagnantes. Pour réussir un projet, la récompense de réaliser le projet doit être plus grande que la conséquence de ne rien faire. Si vous n’avez pas ce sentiment avant de commencer, vos chances de réussite diminuent. Vous devez vous sentir engagé et pour cela il faut prévoir des conditions gagnantes telles qu’être imputable à quelqu’un, à soi-même, avoir du soutien de votre entourage, avoir du plaisir et enfin prévoir des reconnaissances.

Pour en savoir plus sur les conditions gagnantes, vous pouvez lire sur la méthode 5S, plus particulièrement sur le 5e S – Shitsuke. Si un de vos projets est d’aménager votre bureau, je vous propose de vous procurer le guide « Un esprit sain dans un espace sain ». Vous aurez une méthodologie pas-à-pas pour suivre la méthode 5S et le guide comprend en annexe différents outils, dont un diagramme de Gantt déjà personnalisé pour ce projet.

Se percevoir comme un gagnant

Un gagnant c’est une personne qui réussi à franchir la ligne d’arrivée en premier. Pour devenir un gagnant, il vous faut un but et il vous faudra l’atteindre. Voilà pourquoi qu’être en mesure de passer à l’action est important. Votre plan de travail à l’étape 1 et vos conditions gagnantes à l’étape 2 vous aideront certainement à devenir un gagnant.

L’important à retenir est que chaque fois que vous posez un geste, vous vous rapprochez de la ligne d’arrivée et vous vous sentirez comme un gagnant. Et se sentir comme un gagnant apporte plusieurs avantages tels qu’un sentiment positif, un sentiment d’accomplissement et vous aurez un surplus d’énergie. Et c’est cette énergie qui sera nécessaire pour toujours rester dans l’action.

Ce qui vous attend en suivant ces 3 étapes, c’est donc de devenir une personne passionnée et engagée, qui est capable de compléter des activités, parce qu’elle ressent toute la source d’énergie nécessaire à l’accomplissement.

Publié dans Gestion de projet, Organisation personnelle | Marqué avec diagramme de Gantt, gestion de projet, Méthode 5s, organisation personnelle, s'organiser, tâches | Laisser un commentaire

Compléter des travaux pour se reposer en vacances

Bois de chauffageDans mon précédent article, je traitais de comment être libre en vacances. Comment faire pour se libérer du stress et se reposer? Dans mon cas, j’expliquais que j’ai de la difficulté à me détendre dans un endroit où il y a des accumulations et du désordre. Mon défi était d’arriver à me détendre en vacances dans un endroit où l’accumulation, le désordre et les travaux de rénovation ne se complètent jamais.

Je proposais de m’installer et d’éliminer un minimum de désordre à l’intérieur. Donc, à mon arrivée, j’ai défait les valises et par la suite j’ai rangé outils, matériaux, balayeuse, objets inutiles (où inutile à portée de main), traîneries et je les ai déplacées au cabanon ou au sous-sol. J’ai ensuite modifié la disposition des meubles étant donné qu’il y avait plus d’espace. Comme espérée, la satisfaction fut instantanée. Je devais donc pouvoir me détendre…

Quoi faire en vacances pour se reposer sans avoir l’impression de perdre son temps

À la maison de campagne, il n’y a pas d’antenne cellulaire ou internet. Il faut s’occuper autrement. Il y a toujours quelques arbres (arbustes) à tailler, quelques choses à réparer ou entretenir. Parfois on se contente de cueillir des petits fruits et on fait des tartes. Si c’est une semaine de canicule, on reste sur le bord du lac. Étant 2 semaines en vacances, j’avais le temps de faire beaucoup de petites choses ou réaliser un petit projet. Souvent, je réalise de petits projets si je n’arrive pas à me détendre. Et souvent, c’est qu’il y a une accumulation ou un projet non complété que je suis impatiente de voir terminée.

Mon projet de vacances

Il y avait à côté de la maison de campagne un amoncellement incroyable de bois. Pas uniquement du bois de chauffage, mais du bois provenant de travaux de rénovation qui avait été empilé sur le côté dans le but d’en faire du bois pour l’hiver. L’amoncellement était là l’hiver dernier, mais n’a pas été utilisé. Pourquoi? Parce qu’il était impossible de s’y retrouver sous 1 pied de neige. Résultat : nous avons acheté du bois de chauffage!

Comment ne pas se décourager devant un projet qui paraît inatteignable?

L’amoncellement était tellement important que je ne croyais pas en venir à bout. Est-ce que cela vous arrive de vouloir entreprendre un projet, mais qu’il semble tellement grand que vous abandonnez avant même d’avoir commencé? C’est le sentiment que j’avais. J’estimais que j’en avais pour des mois. Est-ce que cela valait la peine de commencer quelque chose et de ne pas le terminer?

Les nuits étant fraiches, le besoin se faisait sentir de faire un petit feu le matin. C’est comme cela que l’idée, pour réussir à diminuer l’amoncellement, est arrivée. J’y suis allée un jour à la fois. Je suis sortie au petit matin, et avec un guide me permettant de choisir des planches de la bonne grandeur (qui entre facilement dans le foyer), j’ai rempli une première brouette de petits bois que j’ai brûlés dans le foyer. J’ai fait cela 3 fois dans la même journée. Je me suis donc mise à brûler, chaque jour, 3 brouettes de petits bois.

Au bout de 7 jours, je n’avais plus de bois pouvant aller directement dans le foyer. J’étais rendue au triage. J’ai donc commencé à trier, une pile pour le bois pouvant encore servir et une pour du bois à brûler. J’ai demandé à mon conjoint de couper mon bois de la bonne longueur (à l’aide de mon guide). J’ai suivi ce rythme pendant encore 3 jours.

Communiquez-vous bien vos intentions?

Après 10 jours de travail, je croyais que mon conjoint avait compris mes intentions. Qui était de diminuer cet amoncellement en brûlant le plus de bois possible. Pas du tout. Par sympathie pour moi qui mettais du bois dans le foyer au 30 minutes bien compté depuis 10 jours, il a voulu m’aider en mettant une énorme bûche dans le foyer qui pouvait brûler pendant au moins 3 heures sans assistance! Devant ma surprise, je n’ai eu autre choix que de lui expliquer mes intentions qui étaient encore, à ce moment, de diminuer l’amoncellement.

C’est alors que l’on a commencé à apercevoir le jour entre des planches. Mon conjoint à embarquer dans mon projet et nous avons ensemble coupé, trié, empilé en corde de bois tout ce qui restait. L’amoncellement est disparu au bout de 11 jours.

Mon seul regret dans mon projet de vacances est de ne pas avoir pris de photo au début et à la fin. L’endroit est maintenant libéré, il y a du bois de coupé et bien cordé pour la prochaine saison de ski. Nous n’aurons pas besoin d’acheter du bois pour cet hiver et nous avons récupéré un espace splendide pour mettre un hamac avec vue sur le lac.

Est-ce qu’il y a une leçon à apprendre de cette histoire?

Pas vraiment. Je faisais un retour sur mon précédent article seulement. Mes vacances m’ont permis de confirmer que je n’arrive vraiment pas à me reposer quand il y a des travaux à compléter. Diminuer le désordre à l’intérieur n’a pas été suffisant.

Devant un projet inatteignable il faut parfois seulement le découper en plus petite phase. Faire des ajustements quand on est dans l’action est plus facile que lorsque l’on souhaite faire quelque chose, mais qu’on ne fait rien. Communiquer ses intentions permet également aux personnes qui vous entourent de vous aider ou vous appuyer.

Publié dans Organisation personnelle | Marqué avec accumulation, encombrement, ménage, mettre de l'ordre, projets, ranger, s'organiser | Laisser un commentaire