6 trucs pour faire de votre vente de garage un succès

Si vous avez décidé de faire une vente de garage pour vous débarrasser de vieux appareils ou de surplus que vous avez dans votre maison, prenez soin de lire cet article afin de faire en sorte de ressortir gagnant. Une vente de garage mal organisée peut vite tourner au cauchemar. Cela demande préparation et énergie.

6 trucs pour faire de votre vente de garage un succès

Auteur : Arrondissement.com

Vente de garage

Vos tiroirs débordent ? Vous songez à organiser une vente de garage pour vous débarrasser de ce surplus tout en récupérant quelques dollars ? Voici quelques conseils !

Organiser une vente de garage, oui, mais pas n’importe comment. Un peu de professionnalisme et d’organisation peuvent faire d’un petit bazar sans prétention un événement très couru. Voici quelques conseils à suivre pour vous assurer le succès :

Conseil 1 : Règlements municipaux

Avant d’organiser quoi que ce soit, prenez connaissance de la réglementation concernant ce type d’activité.

En fait, la plupart des villes et municipalités n’imposent pas de permis ou de mesures particulières pour la tenue de ventes de garage.

C’est le cas de la Ville de Montréal. Les arrondissements tolèrent ce genre d’événements dans la mesure où ils n’occasionnent pas de problèmes d’ordre public : bruit excessif, installations empiétant sur les terrains ou les accès publics (par exemple, une rue bloquée par des voitures), etc.

Si vous désirez plus de détails concernant votre arrondissement, consultez le site de la Ville de Montréal

Si vous êtes locataire, n’oubliez pas de demander à votre propriétaire si vous pouvez faire une vente de garage dans sa cour ou sur son terrain. Vous éviterez ainsi des problèmes qui pourraient nuire à vos relations avec ce dernier.

Conseil 2 : Quoi vendre ?

Avant de mettre vos objets en vente, prenez le temps d’en faire l’inventaire et de faire un tri. N’attendez pas la veille pour faire ce travail ! Donnez-vous une marge de manoeuvre : quelques jours, voire quelques semaines.

Jetez ou mettez dans le bac de récupération les objets brisés, qui ne fonctionnent vraiment plus ou qui pourraient être dangereux. Dans ce dernier cas, des avis de Santé Canada sont régulièrement émis afin d’informer les gens des risques reliés à certains objets dangereux tels que les jouets pour enfants, les électroménagers, etc. Prenez la peine de les consulter pour éviter les ennuis.

Conseil 3 : Vendre mais à quel prix ?

Une fois l’inventaire et le tri terminés, faites un classement des articles par catégorie (vêtements, meubles, vaisselle, jouets, etc.) ou par prix. Choisissez ce qui vous convient le mieux.

C’est une étape importante dans l’organisation de votre vente. Ce classement vous facilitera non seulement la tâche lors de l’installation de votre étalage mais il vous permettra d’avoir une idée de la valeur de votre marchandise, un aspect essentiel pour fixer les prix.

D’ailleurs, en ce qui a trait aux prix, n’oubliez pas :

  • Soyez réalistes : évitez les prix trop élevés pour des raisons «sentimentales», essayez de rester logique en vous fiant au degré d’usure ou à « l’âge » des articles, au prix que vous aviez payé à l’achat (neuf), etc.
  • Étiquetez les articles. En plus d’être un bon aide-mémoire durant la journée, l’étiquetage fait plus « sérieux » que des prix fixés au hasard.
  • Afin d’éviter les calculs compliqués lors des ventes, privilégiez les prix « ronds » comme 0,50$, 1 $, 5$, etc.
  • Gardez bien ceci en tête : souplesse et ouverture à la négociation. Le marchandage est l’un des plaisirs des ventes de garage !

Conseil 4 : La date

Choisir la date comme telle est moins important que de choisir le bon moment pour faire sa vente de garage.

Sans contredit, l’été demeure la saison idéale pour les ventes de garage. Optez aussi pour les fins de semaine (samedi et dimanche). Les gens sont habituellement en congés, sont plus détendus et sortent pour profiter du soleil et des aubaines qu’ils croiseront sur leur chemin !

Prenez soin également de choisir une date ne coïncidant pas avec celle d’un grand événement comme un festival. À Montréal, plusieurs événements populaires majeurs sont organisés durant la période estivale. En tenant votre vente le même jour que ces événements, vous risquez de réduire vos chances d’achalandage mais aussi de vous buter à des problèmes d’accessibilité et de circulation, par exemple, comme des rues bloquées lors des tours cyclistes. Les gens ne feront pas nécessairement des détours pour parvenir à votre comptoir de vente.

Conseil 5 : Ne pas oublier les bonnes manières…

Du civisme est également de mise. Il vous faut respecter votre voisinage.

Informez-les de la date de votre événement pour qu’ils ne soient pas surpris par l’activité inhabituelle risquant de se produire cette journée-là (va-et-vient incessant, attroupement, bruit ou musique, etc.) Rassurez-les et, dans le pire des cas, prenez des ententes avec eux sur des points litigieux. N’hésitez pas non plus à les inviter ! Donnez-leur même la chance de jeter un oeil sur vos bons prix et laissez-les profiter de vos aubaines avant tout le monde. Privilège de voisins !

Conseil 6 : Affichez-vous !

Principe élémentaire : si vous voulez vendre, il faut que les gens sachent que vous vendez quelque chose.

Quelques jours avant la date de votre vente de garage, faites-vous de la publicité ! Il existe de nombreux moyens peu coûteux pour annoncer votre vente de garage :

  • Le classique bouche à oreille : parlez-en à vos amis, à vos voisin, à vos collègues de travail, etc.
  • Le feuillet publicitaire et l’affiche : vous pouvez investir quelques dollars dans du papier, du carton et des feutres de couleur pour la conception d’un petit feuillet publicitaire et de quelques affiches en indiquant bien le lieu, l’heure et le type d’articles qui seront vendus. Distribuez ces feuillets dans le voisinage (porte-à-porte) et placardez vos affiches dans des endroits achalandés (rues commerciales, près des stations de métro, dépanneurs, etc.) Choisissez les couleurs vives et les caractères gras. Il faut remarquer vos affiches de loin ! IMPORTANT : renseignez-vous sur les règlements concernant l’affichage. Si vous affichez à l’intérieur ou en face d’établissements commerciaux, demandez la permission aux propriétaires.
  • Publicité virtuelle : plusieurs sites offrent des services gratuits de petites annonces, comme sur Arrondissement.com . N’hésitez pas à vous en servir !

Le Jour J – Quoi prévoir ?

Le grand jour est enfin arrivé, vous êtes prêt(e)s à «brasser de grosses affaires». Mais avez-vous vraiment tout prévu ? Voici une liste de petites choses à prévoir que l’on a souvent tendance à oublier :

  • Affrontez les lève-tôt ! Même si vous annoncez le début de la vente vers 9 h, attendez-vous à voir des clients potentiels aux alentours de 6h du matin. Ce sont habituellement des «acheteurs professionnels» qui font régulièrement la tournée des ventes de garage ;
  • Un écriteau invitant les gens à s’arrêter ( facultatif : des ballons de couleur peuvent attirer l’attention) ;
  • Des tables pour présenter vos petits objets en vente ;
  • Une patère pour vos vêtements ;
  • Une petite caisse avec beaucoup de petites coupures et de la monnaie ;
  • Un cahier ou du papier pour compiler vos ventes ;
  • Des boîtes pour regrouper et transporter les objets ou des sacs plastiques ;
  • Un parasol pour vous protéger du soleil ;
  • Des toiles de plastique pour protéger le tout en cas de pluie ;
  • Prévoyez un repas du midi, des boissons fraîches ou de l’eau. Si vos amis et vos proches vous donnent un coup de main, ils seront heureux de pouvoir se désaltérer.

L’après-vente de garage

Vous avez terminé de marchander avec vos derniers clients, vous êtes fatigué(e)s mais satisfait(e)s de vos ventes et de votre succès. Pourtant, il vous reste quelques petites choses à faire avant de pouvoir vraiment « fermer boutique ». En voici la liste :

  • Surtout si vous êtes locataire, prendre soin de défaire votre installation dès la fin de la vente et de remettre les lieux en état (ramasser les papiers ou autres déchets laissés par des clients négligents) ;
  • N’oubliez pas d’enlever les affiches et l’écriteau annonçant votre vente de garage ;
  • Pensez aux démunis : donnez les articles que vous n’aurez pas vendus à des organismes communautaires ou des œuvres de bienfaisance.

Les églises et les paroisses, elles aussi, recueillent les vêtements, les articles de cuisine, les livres, les jouets, les meubles et les appareils ménagers usagés pour les redistribuer à des organismes de charité ou, directement, aux personnes dans le besoin. Ces différents objets sont aussi utiles pour les bazars souvent organisés dans les paroisses.

LE site sur les ventes de garage

  • Ventedegarage.ca
    Un incontournable ! C’est le site des ventes de garage au Québec. Vous y trouverez un répertoire des ventes de garage (vous pouvez inscrire gratuitement votre vente dans ce calendrier), des conseils et trucs pratiques autant pour les vendeurs que pour les acheteurs, des questions/réponses, etc.

Mise à jour – Le vendredi 13 mai 2011

Commentaires de Martine:

J’ai fait une vente de garage samedi dernier. Une vente de garage non planifiée. En fait j’ai réalisé vers 10h00 que la raison du silence autour de la maison (en fait que je n’entendais aucun bruit de tondeuse) était que mes voisins étaient tous occupés à préparer leur vente de garage.

C’est en visualisant l’argent à faire et le gain d’espace potentiel que j’ai décidé de sortir quelques articles: chaise haute, chaise berçante, berceau, sièges d’enfants pour la voiture, poussette, vêtements, etc… J’ai affiché les prix et je me suis installée confortablement avec un livre sur ma chaise berçante à vendre. Bonne nouvelle, j’ai vendu la chaise berçante en moins de 30 minutes!

Me retrouvant debout et commençant à trouver le temps un peu long, j’ai décidé de mieux utiliser mon temps et j’ai pensé qu’il serait bon de prendre chaque article en photo au cas où je n’arriverais pas à vendre la totalité de mes articles.

La pluie est arrivée 1 heure après la prise de photo et la vente de 2 autres articles. J’ai donc rentré les articles et je les ai mis à vendre sur internet (lespac).

La vente sur internet révolutionne à mon avis les ventes de garage. Je trouve cette solution plus avantageuse car le temps à investir est au début, au moment de mettre les articles à vendre sur le site et ensuite répondre et prendre rendez-vous avec les acheteurs. On peut vendre des articles:

  • Beau temps mauvais temps;
  • Tout au long de l’année (et non plus seulement l’été);
  • Plus besoin d’accumuler, on vend au fur et à mesure.

Pour terminer, si vous vous sentez encombré dans votre maison ou que vous songez à vous lancer dans des travaux de rénovation pour gagner de l’espace, prenez le temps de lire mon dernier article. Vous avez peut-être une meilleure solution.

Ce contenu a été publié dans Rangement, avec comme mot(s)-clé(s) encombrement, ménage, rangement, s'organiser, vente de garage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *